En cours de lecture
Après 32 ans sur une île déserte: Le Robinson Crusoé italien est contraint de quitter..

Après 32 ans sur une île déserte: Le Robinson Crusoé italien est contraint de quitter..

Robinson Crusoé italien, va devoir quitter Budelli, une île située entre la Sardaigne et la Corse qu’il occupait depuis 32 ans…

Mauro Morandi, 82 ans et seul occupant des lieux, va faire ses bagages dans les prochaines semaines et quitter son petit coin de paradis, qu’il habitait depuis… 1989. Trente-deux années passées dans la tranquillité, sur ce bout de terre, faisant partie de l’archipel de La Maddalena, au nord de la Sardaigne.

C’est dans le journal britannique The Guardian que l’octogénaire a annoncé la nouvelle, il n’habitera prochainement plus sur l’île de Budelli. La faute aux pressions récurrentes exercées par les autorités du parc national de La Maddalena, gestionnaires de l’île depuis 2016, elles souhaitent y établir un observatoire environnemental, dédié à la protection de la faune et de la flore mais aussi propice à l’éducation.

Le Robinson Crusoé italien sur son île

Mauro Morandi était arrivé sur l’île en 1989, à la suite d’une avarie sur son catamaran. Il avait alors appris que le territoire de deux kilomètres carrés cherchait un nouveau gardien.Il n’a plus bougé depuis, s’établissant dans un bunker de la Seconde Guerre mondiale, réaménagé par ses soins. Ancien professeur d’éducation physique, il a donc décidé de vivre loin de toute civilisation. Approvisionné par bateau, il ne quittait les lieux que rarement, sa dernière sortie remontant à 2018. Il s’était rendu dans sa famille, à Modène, sa ville d’origine, dans le nord de l’Italie.

 Gardien de l’île…

Pendant ses nombreuses années passées sur l’île de Budelli, le retraité avait pris le soin de connaître l’environnement qui l’entourait, mais aussi de le protéger.

Malgré un accueil de touristes de plus en plus rare, Mauro Morandi prenait soin de la biodiversité et des paysages de l’île, comme si c’était son propre jardin. Il déblayait les chemins, maintenait les plages propres et jouait parfois le rôle de guide lors de la venue de touristes. « J’espère que quelqu’un pourra protéger l’île aussi bien que moi », a-t-il confié au Guardian.

Aussi intéressant: Une adolescente a subi des brûlures au visage et a perdu 7 doigts après que le shampoing a pris feu sur sa tête

Très triste de partir..

Ces derniers temps, les autorités se faisaient plus pressantes concernant le départ de l’occupant des lieux. Elles ont notamment fait valoir la modification du bunker sans les permissions nécessaires comme motif pour récupérer l’entièreté de l’île, sans Mauro Morandi.

« J’ai abandonné le combat, explique-t-il. Après 32 ans ici, je suis très triste de partir. Ils m’ont dit qu’ils devaient faire des travaux sur ma maison et cette fois, cela semble être pour de bon. »

Le Robinson Crusoé italien quitte donc la vie sauvage, et envisage, contre son gré, un retour à la civilisation. Il s’installera sur l’île de La Maddalena, la plus grande de l’archipel, où il a trouvé un petit appartement.

Source: The Guardian

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

10 + 2 =

Copyright © 2020 . ASTUCES+ . Réalisé par l’agence web Novatis

Scroll To Top