En cours de lecture
Une mère de 64 ans, qui a donné naissance à des jumeaux..a été jugée inapte à s’occuper des enfants

Une mère de 64 ans, qui a donné naissance à des jumeaux..a été jugée inapte à s’occuper des enfants

Une femme de 69 ans a perdu la garde des jumeaux auxquels elle a donné naissance à 64 ans après que le plus haut tribunal d’ Espagne a jugé qu’elle était incapable de s’occuper d’eux.

La Cour suprême espagnole a confirmé une décision du 22 avril 2020 visant à retirer les enfants, rendue par le tribunal provincial de Burgos, qui a conclu que les jumeaux n’étaient pas pris en charge dans des ‘conditions optimales’ selon le texte du jugement.

La décision de la Cour suprême de lundi met fin à une bataille juridique de quatre ans menée par la femme, Mauricia Ibanez, qui a donné naissance aux jumeaux – Gabriel et Maria de la Cruz – en 2017 après avoir subi un traitement de fertilité aux États-Unis, rapporte le journal Daily Mail.
Le tribunal a estimé que les jumeaux se trouvaient «dans une situation de vulnérabilité évidente» en raison de l’incapacité de leur mère à s’occuper d’eux correctement ou à coopérer avec les services sociaux.

L’isolement et l’absence d’un réseau social

La décision était basée sur les évaluations d’experts, et non sur l’âge ou la santé mentale de la femme, a déclaré le tribunal, sans donner plus de détails.
Un rapport publié par le tribunal provincial de Burgos au moment de leur décision initiale, citait: «les traits de personnalité de la mère ont considérablement affecté le développement affectif et psychosocial des mineurs».

Il a ajouté que les relations familiales «inexistantes», l’isolement et l’absence d’un réseau social de soutien étaient également préoccupants.

Les jumeaux, maintenant âgés de quatre ans, ont été placés en famille d’accueil peu après leur naissance en 2017.

Ibanez avait signé un accord avec les services sociaux selon lequel elle embaucherait une assistante pour fournir des soins 24 heures sur 24 après avoir conclu qu’elle aurait besoin d’aide pour nettoyer et s’occuper des enfants, a rapporté El Pais en 2017.
Mais, à peine 10 jours après son retour chez elle après avoir passé plus d’un mois à l’hôpital après les accouchements, les autorités ont décidé que les jumeaux étaient ‘en danger’.

Depuis qu’elle est rentrée chez elle, une équipe multidisciplinaire suit les progrès d’Ibanez, et leurs rapports concluent tous que les jumeaux doivent être soignés dans un environnement différent ”, a déclaré à l’époque un porte-parole des services sociaux de Burgos, ajoutant que la réunification d’Ibanez avec ses enfants dans le futur était une possibilité.

Une décision choquante

Ibanez a également un autre enfant qui a été placé en famille d’accueil en 2014 après que la mère a été déclarée inapte à s’occuper d’elle.
Blanca, maintenant âgée de 11 ans, est également née par FIV et vit au Canada.
Après la décision de 2017, l’avocat d’Ibanez a déclaré que son client était ‘ très désemparé et traumatisé’.

Elle a contesté la décision, mais son appel a été rejeté par le tribunal de la famille local, dans une décision maintenant confirmée par la Cour suprême.

Ibanez a épuisé ses options juridiques pour le moment mais peut demander au tribunal de revoir sa décision tous les deux ans. Le tribunal a déclaré qu’il ne prédisait pas un résultat différent à court terme.

El Pais a rapporté qu’Ibanez, une ancienne fonctionnaire, avait fondé sa famille après avoir été mise à la retraite anticipée pour des problèmes de santé mentale.
Cependant, un juge a refusé suite au témoignage de psychologues selon lequel son état, qui n’a pas été rapporté dans les médias, ne l’empêchait pas de «s’occuper d’elle-même ou d’un enfant».

‘J’ai décidé de devenir mère parce que l’expérience d’avoir Blanca, mon premier enfant, était fantastique, a déclaré Ibanez à El Pais de l’hôpital après avoir donné naissance aux jumeaux en février 2017.

«Je me suis demandé si je pouvais vraiment en avoir un autre. Je ne m’inquiète pas du tout de mon âge. Je suis vieille mais il m’a été possible de tomber enceinte: la science et la médecine sont la dernière chance que nous avons pour les personnes âgées.

Aussi intéressant: Une mère a une rare ‘double grossesse’: elle conçoit une fille 3 semaines après être tombée enceinte de son fils

«Bien sûr, je crains qu’ils ne puissent emmener mes enfants. Ils sont si sans défense, si petits et délicats. J’ai un peu peur pour eux. Je demande simplement à Dieu de les empêcher de tomber entre les mains des services sociaux », a-t-elle déclaré au journal.

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

dix + 14 =

Copyright © 2020 . ASTUCES+ . Réalisé par l’agence web Novatis

Scroll To Top